Sélectionner une page

C’est dans une file d’attente interminable pour visiter le musée du Vatican que Raphaël Salganick mûrit l’idée d’Art & You, startup qu’il a cofondée avec sa compagne. La première plateforme en France qui connecte les guides professionnels et les touristes internationaux est donc née lors d’un voyage à Rome. Un an et demi plus tard, l’entrepreneur de 27 ans, membre du programme EY Jumpstart*, est ambitieux.

« L’ambition est importante et il ne faut pas se cacher d’en avoir. Oser est la meilleure arme pour réussir », assure-t-il. Et puisque « réfléchir c’est bien, mais agir c’est mieux », le diplômé de Neoma Business School a pour objectif d’implémenter à sa plateforme Web et mobile un module de réalité augmentée qui permettra à chacun de ses clients de visualiser le monument visité. Art & You permettra par exemple de voir le forum romain tel qu’il était il y a 2 000 ans.

« Nous développons aussi une offre BtoB destinée aux entreprises qui consiste à proposer des activités de ‘team buildings’ culturels aux salariés de ces entreprises. Ces activités culturelles ont pour objectif de renforcer le lien entre les collaborateurs, d’améliorer le bien-être au travail et de renforcer la marque employeur de l’entreprise », ajoute l’ex-auditeur financier Senior d’EY Pétrole & Commodities.

Arrivé chez EY en stage de césure en 2013, dans le secteur Oil & Gas, ce Franco-Brésilien inspiré par un beau-père entrepreneur – « Son énergie et sa persévérance m’inspirent énormément et alimentent mon ambition » – y est revenu en CDI en 2015. « J’ai toujours eu l’envie d’entreprendre. J’ai rapidement compris qu’en France, tout serait plus facile en passant par une grande école et une grande entreprise. Cela m’apporterait crédibilité et réseau. Ce qui m’a toujours motivé, c’est d’avoir l’opportunité de côtoyer des personnalités diverses et variées, et de cultiver mon réseau. Un cabinet comme EY est riche par les profils des personnes recrutées et par la diversité de son réseau », développe celui qui était président du Bureau des élèves de l’ancienne Sup de Co Reims, devenue Neoma Business School. Assumant que son ambition professionnelle est aussi corrélée à son ambition personnelle, « à savoir créer une famille et la faire grandir avec les différents projets que j’aurai l’occasion de construire », Raphaël Salganick avoue son dessein ultime : « Développer et créer plusieurs entreprises qui puissent contribuer à améliorer notre quotidien. »

* Le programme EY Jumpstart permet de combiner une activité d’auditeur salarié et de créateur d’entreprise en alternance.

Source : https://questionsdetransformation.ey.com/newsletters/2018-02-09/